Archives d'Abbadia - Notice de document numérisé : Cahier Frais de construction et Devises, p.1
URL de la page : http://www.archives-abbadia.fr/notice_document_148.htm
Date d'impresssion : 27/09/2020
< Quitter la version imprimable
> Imprimer

Bouton A + Bouton A - Bouton R
logo
Chercheurs
Version imprimable
Notice de document numérisé

Aide
Aide notices document

Cahier Frais de construction et Devises, p.1

Carte d'identité

Carte d'identité

Rubrique : Graphothèque
Toponymie : Thème : Style : Période : non renseigné
Datation précise : de 29/10/1863 à 01/11/1863
Auteur de la notice : Viviane Delpech
Mise en ligne : 07/08/2014
Mise à jour : 06/08/2014
Droits de diffusion : Communication soumise à autorisation, reproduction soumise à autorisation
Droits d'auteur : © Archives d'Abbadia/Académie des Sciences

Généalogie du document

Fonds d'appartenance : Archives du château d'Abbadia. Site d'Hendaye Nom du propriétaire du fonds : Académie des Sciences

Inventaire d'appartenance : Cahier Frais de Construction et Devises Référence inventaire d'appartenance : Cahier de Frais de Constructions et Devises

Détails sur le document

Référence : CFC p.1
Auteur : Antoine d'Abbadie
Description physique : non renseigné
Format du document : non renseigné
Langues du document :

Description du document

Présentation

Concernant la gestion de sa propriété et le chantier de construction d'Abbadia, Antoine d'Abbadie avait pour habitude de conserver systématiquement des justificatifs et ses correspondances. Au tournant de l'année 1863 vers 1864, après une longue attente et de nombreuses péripéries dues à ses relations avec les architectes depuis plus de six ans, le chantier semblait enfin de se concrétiser.

La première page du cahier Frais de construction et Devises évoque des questions pragmatiques liées directement au déroulement du chantier et représentative du contenu des pages suivantes. Il s'agit en l'occurrence d'une étude comparative des prix des matériaux nécessaires pour le gros oeuvre, essentielle en raison de la masse de fournitures prévues pour un chantier d'une telle ampleur. 

Les choix de d'Abbadie ne sont pas encore arrêtés à ce stade, où Magne, quoique de plus en plus absent, est encore en charge des travaux. Pour ce faire, d'Abbadie sera guidé, quelques mois plus tard, par Duthoit et Viollet-le-Duc cherchant à concilier la qualité des matériaux et les avantages économiques. 

La pierre blanche d'Angoulême, de même que la chaux d'Echoisy, ne seront finalement exploitées que ponctuellement dans la construction, au profit de matériaux de provenance plus locale comme la pierre de Fontarrabie et d'Urrugne ou la chaux d'Orthez. Cela répondait à la fois des principes architecturaux de Viollet-le-Duc et des préoccupations économiques de d'Abbadie, démarche qui présidera à tout le déroulement du chantier.

Transcription

Prix et Devis

[Pierre]
1863, oct., 29          Selon le chef de gare de Bayonne, c'est la pierre de Moutier [Moutiers] ou d'Angoulême qui est employée (blanche) par la Cie [Compagnie] du Midi. Son port, rendu à Bayonne, est à 14 f. la tonne de mille kilos. Elle se vend chez Marionneau à Pontouvre près Angoulême.

[Ciment d'Urrugne]
Novbre, 1               Une barrique de ciment contient environ 300 kilgr. Selon Eyheraburu 1000 kilos = un mètre cube et se vendent 43 f. pris à Urrugne. Les barriques rendues seraient prises à 1,5 ou 2 f. selon leur état, soit 5 à 6 f. sur les 1000 kilos. 

Le calcaire rouge de Fontarrabie serait rendu à Taula Suri pour 5 f. à 5,5 le mètre cube. C'est du moellon de 0 m 15. 
Le calcaire bleu pour taille, en blocs de 0 m 35 à 0 m 40 serait rendu à Taula Suri, coûterait 30 à 35 f. par mètre cube. Le grès Fontarrabie coûte moins. 
La chaux de Fontarrabie ne s'y emploie qu'avec du ciment.

La pierre de dimension de St Savinien coûte 25 f. La pierre tout venant y coûte 20 à 22 f. 
La pierre d'Angoulême coûte 16 à 18 f. en carrière, et plus cher en faisant débiter. Il y a beaucoup de fils, d'où 0, 25 de déchet. 

Un bon maçon fait 2 mt c [mètres cubes] par jour. [caractères sténographiques]

La surface de toute la toiture (horizontale), selon le plan de M. Magne = 524,40 mètres. A déduire 14,88 = 509,52.

209 x = 1000 kilos de ciment coûte 3 f. d'Urun [Urrugne] d'ici. 
149 x = 700 kilos de chaux du pays = 16 f. ou 17 f. à pied d'oeuvre. Id. [Idem] pour la chaux de Saskoenia (1000 kilos = 24,30)

La chaux d'Echoisy coûte 30,15 f. la tonne de 1000 kilos à Echoisy. Ajoutant 0.887 f. pour son port jusqu'à Bayonne, et 0.691 f. (prix peu élevé) pour le port de Bayonne ici, on a
[Fin de page].

Bibliographie

  • DELPECH V., "Les matériaux architecturaux et ornementaux au château d'Abbadia", in TIMBERT A. (dir.), Matériaux et techniques de construction chez E.-E. Viollet-le-Duc, actes du IIe colloque international de Pierrefonds, 24-25 septembre 2010, coll. Idées et Débats, Editions du Patrimoine, Paris, 2014, p.45-56.
  • DELPECH V., Le château d'Abbadia à Hendaye: le monument idéal d'Antoine d'Abbadie, 3 volumes, thèse de doctorat d'Histoire de l'art, Université de Pau et des Pays de l'Adour, 2012.

Mot-clefs

Autres Documents numerisés du même inventaireAfficher

Voir égalementAfficher

Pour citer cette notice : Viviane Delpech, "Cahier Frais de construction et Devises, p.1", in Ville d'Hendaye/DRAC Aquitaine, Archives d'Abbadia. Patrimoine du XIXe siècle [En ligne], mis en ligne 07/08/2014, consulté le 27/09/2020. URL : http://www.archives-abbadia.fr/notice_document_148.htm
Retour haut de page