Archives d'Abbadia - Glossaire
URL de la page : http://www.archives-abbadia.fr/p-glossaire_fr.htm
Date d'impresssion : 15/12/2018
< Quitter la version imprimable
> Imprimer

Bouton A + Bouton A - Bouton R
logo
Documentation
Version imprimable
Accueil > Glossaire
Glossaire

Les définitions proposées dans la rubrique Glossaire sont volontairement concises. Elles sont destinées à apporter un éclairage à propos de la terminologie multidisciplinaire impliquée par l'univers d'Abbadia, qu'il s'agisse de termes spécifiques aux sciences, aux arts ou provenant de langues étrangères singulières, comme le basque ou l'amharique, afin de faciliter la compréhension des contenus de site pour le plus grand nombre. Pour des approfondissements de ces termes et concepts, l'auteur renvoie aux sources bibliographiques sur lesquelles les définitions suivantes s'appuient. 

 

Arts, architecture et paysage


Sources : 
Représentations graphiques 

Coupe : n. f. représentation d’un bâtiment selon une section verticale. La coupe longitudinale correspond à une section dans le sens de la longueur ; la coupe transversale correspond à une section dans le sens de la largeur.
Elévation : n. f. représentation graphique d’une des faces verticales, intérieure ou extérieure, d’un bâtiment ou d’un corps de bâtiment. 
Esquisse : n. f. première forme dessinée correspondant à la phase de réflexion d'un projet artistique ou architectural.
Plan : n.m. représentation de tout ou partie d’un édifice selon une section horizontale.


Composition de l’édifice 

Abside : n. f. volume intérieur saillant, de forme semi-circulaire ou polygonal. 
Avant-corps et arrière-corps : partie verticale d’une élévation portée en avant ou en arriere de l’alignement principal de l'édifice par des ressauts.
Baie : n. f. ouverture feinte ou réelle, ménagée dans une partie construite, et son encadrement. Il existe également des baies aveugles et des baies libres. La fenêtre est une baie fermée.
Chevet : Volume extérieur saillant, de forme semi-circulaire, polygonal ou plate, d'un édifice. Terme particulièrement employé pour décrire les édifices religieux.
Distribution : n. f. organisation des espaces occupés par un ensemble ou un édifice. La distribution intérieure répartit les espaces couverts, détermine leurs destinations, organise les communications entre eux.
Elévation : n. f. face verticale d’un bâtiment ou d’un corps de bâtiment.
Niveau : n. m. partie horizontale d’une élévation définie par une baie ou une rangée de baies.
Pavillon : n. m. bâtiment ou corps de bâtiment caractérisé par un plan carré et relativement élevé.
Plan : n. m. Disposition au sol d’un édifice ou d’une partie d’édifice. Il existe divers types de plan : centré, en grille, orthogonal, rayonnant, polylobé, etc.
Travée : n. f. partie verticale d’une élévation délimitée par deux supports verticaux. On compte les travées de la nef d’une église par convention en commençant par celle qui s’appuie sur sa façade, c’est-à-dire de l’avant vers l’arrière.


Paysage 

Assiette : n. f. ensemble des caractéristiques du site sur lequel est aménagé un jardin. L’assiette comprend notamment l’exposition, le relief naturel et les points d’eau.
Couvert : n. m. ensemble des parties boisées d’un jardin. S’oppose au découvert qui rassemble les parties d’un jardin traitées en surface ou en faible élévation. Le découvert peut être constitué de plantes, de prairies, d’éléments minéraux ou de pièces d’eau.
Fabrique : n. f. petite construction élevée dans un jardin. Toutes les formes architecturales peuvent être mises en œuvre pour constituer des fabriques.
Jardin irrégulier : n. et adj. jardin de tracé irrégulier dont les parties sont traitées de façon à produire des effets naturels.
Jardin régulier : n. et adj. m. jardin comportant un ou plusieurs axes de composition et de symétrie ainsi que des parties constituantes traitées en surface ou en volume selon des formes géométriques simples.
Miroir d’eau : n. m. bassin sans fontaine. La surface de ses eaux, n'étant pas troublée par des jets ou des chutes, laisse apparaître le reflet des éléments  environnants comme dans un miroir. 
Parterre : n. m. ensemble de végétaux formant une surface décorative au sol, entre les allées.
 

Sciences


Sciences exactes

Sources :   
Astrométrie : n. f. science consistant en l’étude de la mesure et de la position des astres.
Astronomie : n. f. science qui consiste en l'étude et l'observation des astres.
Azimut : n. m. Position d'un objet par rapport à l'horizon, mesurée en degrés, minutes et secondes. Le nord a un azimut de 0°, l'est de 90°, le sud de 180° et l'ouest de 270°.
Géodésie : n. f. science destinée au tracé des cartes géographiques et se prolongeant à l’étude de la forme du globe terrestre.
Géographie : science consistant en l'analyse et l'explication globale de la surface de la Terre, de tous les faits qui peuvent y être localisés, mesurés, classés dans l'espace, cartographiés. Ensemble des caractères qui constituent la réalité physique et humaine d'une région.
Géophysique ou physique du globe : n. f. discipline étudiant les caractéristiques de la Terre et des planètes.
Lunette : n. f. Instrument optique constitué d'un dispositif de lentilles, notamment d'un objectif et d'un oculaire placés de part et d'autre d'un tube fermé, et permettant d'agrandir une image lointaine. 
Méridien céleste local : n. et adj. m. En astronomie, grand cercle imaginaire tracé sur la sphère céleste, passant par les pôles célestes, le nadir et le zénith.
Nadir : n. m. Point de la sphère céleste opposé au zénith, qui se trouve sur la verticale de l'observateur. Direction de la verticale, orientée vers le centre de la Terre​
Nadirane :n. f.  instrument inventé par Antoine d’Abbadie afin d’étudier les déviations de la verticale. Elle était constituée d’un cône inversé en béton au fond duquel était placé un bain de mercure et un quadrillage au-dessus duquel était suspendu un fil à plomb.
Sextant :n. m.  instrument de navigation servant à mesurer la distance angulaire entre deux points sur les plans verticaux et horizontaux.
Télescope : n. m. instrument optique constitué d'un dispositif de miroirs et d'un tube, permettant d'agrandir une image lointaine.
Théodolite : n. m. instrument de géodésie permettant de mesurer des angles sur les plans verticaux et horizontaux dans le cadre de la triangulation.
Triangulation : n. f. méthode de géodésie destinée à calculer les distances en s'appuyant sur trois points.
Verticale : n. f. ligne droite parallèle à la direction de la pesanteur. 
Zénith : n. m. Point le plus haut du ciel, à la verticale, situé à 90° de hauteur par rapport à l’horizon.


Sciences humaines

Sources : 

Ethnographie : n. f. Étude descriptive des activités d'un groupe humain déterminé (techniques matérielles, organisation sociale, croyances religieuses, mode de transmission des instruments de travail, d'exploitation du sol, structures de la parenté).
Ethnologie : n. f. Étude scientifique et systématique des sociétés dans l'ensemble de leurs manifestations linguistiques, coutumières, politiques, religieuses et économiques, comme dans leur histoire particulière.
Linguistique : n. f. Science qui a pour objet l'étude du langage et des langues.
Philologie : n. f. Ancienne science historique qui a pour objet la connaissance des civilisations passées grâce aux documents écrits qu'elles nous ont laissés. Étude d'une langue, fondée sur l'analyse critique de textes écrits dans cette langue.


Lexiques étrangers


Langue basque 


Sources : 


Aïta : père
Ama : mère
Aurresku : danse effectuée en hommage à une personne ou à une assemblée
Bertsolari : Joûtes de poèmes chantés improvisés et a capella.
Besta : Fête
Bordon dantza : danse du bâton, devenue emblématique de la ville de Tolosa.
Etxea : maison.
Euskaldun : bascophone.
Euskara : langue basque.
Ezpata dantza : danse de l'épée.
Irrintzina : cri strident, sonore et prolongé, d'un seul souffle, pratiqué par les bergers. 
Lore jokoak : Jeux floraux.
Pelotari : Joueur de pelote.
Zazpiak bat : Littéralement "Sept font un". Devise des sept provinces basques.

 

Langue amharique (Ethiopie)


Sources :

  • ​ABBADIE A. (d'), Dictionnaire de la langue amarinna, F. Vieweg, Paris, 1881.
  • UHLIG S. (éd.), Encyclopaedia Aethiopica, Otto Harrassowitz Verlag, Hambourg, 2003-2010.

Abba : père
Abuna : patriarche de l’Eglise orthodoxe d’Ethiopie.
Amharique : Langue vernaculaire parlée sur l'ensemble du territoire éthiopien.
Birilla : bouteille à boire en verre.
Dabtara : chantre d’église et savant.
Djedjaj : gouverneur.
Djedjamatch : général d’armée.
Guèze : langue ancienne, à vocation savante et liturgique, de l'Ethiopie.
Gisilla : panthère.
Hosanna : Fête des Rameaux
Injera : galette de céréale
Jano : robe en coton
Kamis ou qemis : tunique en coton
Kemant : peau de bête
Maqwamyia : bâton de prière en forme de Tau.
Masqal : Fête de la Croix
Negusa negest : Roi des Rois.
Ras : puissant seigneur de province
Timkat : Fête du Baptême du Christ, ayant lieu au moment de l’Epiphanie catholique. 
Tedj : liqueur de miel et d’eau, boisson devenue courante au XIXe siècle.
Tef : céréale éthiopienne servant de base à la fabrication de l’injera.
Tof : vase à lait en paille et cuir et pouvant être orné de coquillages. 

 

Retour haut de page