Archives d'Abbadia - Notice de document numérisé : Vue de la pointe du Sérail (Istanbul)
URL de la page : http://www.archives-abbadia.fr/notice_document_80.htm
Date d'impresssion : 20/09/2020
< Quitter la version imprimable
> Imprimer

Bouton A + Bouton A - Bouton R
logo
Chercheurs
Version imprimable
Notice de document numérisé

Aide
Aide notices document

Vue de la pointe du Sérail (Istanbul)

Carte d'identité

Carte d'identité

Rubrique : Photothèque
Toponymie : Thème : Style : non renseigné
Période : Datation précise : de 1884 à 1885
Auteur de la notice : Viviane Delpech
Mise en ligne : 07/08/2014
Mise à jour : 30/07/2014
Droits de diffusion : Communication soumise à autorisation, reproduction soumise à autorisation
Droits d'auteur : © Archives d'Abbadia/Académie des Sciences

Généalogie du document

Fonds d'appartenance : Archives du château d'Abbadia. Site d'Hendaye Nom du propriétaire du fonds : Académie des Sciences

Inventaire d'appartenance : Album d'Orient Référence inventaire d'appartenance : Album mauresque. Non inventorié.

Détails sur le document

Référence : Album d'Orient
Auteur : B. Kargopoulo
Description physique : Photographie
Format du document : non renseigné
Langues du document :

Description du document

Présentation

Ce cliché provient de l'album photographique constitué par le couple d'Abbadie lors de leur voyage en Orient entre 1884 et 1885. Il représente une vue d'Istanbul présentant la pointe du Sérail, la Corne d'Or, la mer de Marmara ainsi que le détroit du Bosphore.

Après avoir visité l'Egypte, la mer Rouge et l'Ethiopie, effectuant notamment des relevés de magnétisme, Antoine et Virginie d'Abbadie prolongèrent leur voyage d'agrément jusqu'en Turquie, en vogue au sein des élites intellectuelles en quête de leur rêve d'Orient, en cette fin de XIXe siècle.

Grâce à la présence de nombreux bateaux, on décèle, dans cette prise de vue, l'intense activité maritime qui anime le Bosphore depuis l'Antiquité. Le premier plan illustre une variété de styles architecturaux résultant de la succession des siècles, où se mêlent mosquées, édifices néoclassiques et constructions orientales. A l'arrière-plan, la pointe du Sérail donne à voir le Palais de Topkapi et de son domaine paysager, relativement préservé à la fin du XIXe siècle.

Bibliographie

  • DELPECH V., Le château d'Abbadia à Hendaye: le monument idéal d'Antoine d'Abbadie, 3 volumes, thèse de doctorat d'Histoire de l'art, Université de Pau et des Pays de l'Adour, 2012.
  • OULEBSIR N. et VOLAIT M. (dir.), L’orientalisme architectural. Entre imaginaires et savoirs, coll. D’une rive à l’autre, Picard/CNRS In Visu, Paris, 2009. 
  • PELTRE Ch., Les Arts de l’Islam, Itinéraire d’une redécouverte, coll. Découvertes Gallimard Arts, Gallimard, Paris, 2006. 
  • PELTRE Ch., Orientalisme, Editions Terrail/Edigroup, Paris, 2004. 

Mot-clefs

Autres Documents numerisés du même inventaireAfficher

Voir égalementAfficher

Pour citer cette notice : Viviane Delpech, "Vue de la pointe du Sérail (Istanbul)", in Ville d'Hendaye/DRAC Aquitaine, Archives d'Abbadia. Patrimoine du XIXe siècle [En ligne], mis en ligne 07/08/2014, consulté le 20/09/2020. URL : http://www.archives-abbadia.fr/notice_document_80.htm
Retour haut de page