Archives d'Abbadia - Notice de document numérisé : Lettre à Eugène Bühler (1853)
URL de la page : http://www.archives-abbadia.fr/notice_document_60.htm
Date d'impresssion : 20/09/2020
< Quitter la version imprimable
> Imprimer

Bouton A + Bouton A - Bouton R
logo
Chercheurs
Version imprimable
Notice de document numérisé

Aide
Aide notices document

Lettre à Eugène Bühler (1853)

Carte d'identité

Carte d'identité

Rubrique : Graphothèque
Toponymie : Thème : Style : Période : Datation précise : 04/04/1853
Auteur de la notice : Viviane Delpech
Mise en ligne : 07/08/2014
Mise à jour : 28/07/2014
Droits de diffusion : Communication soumise à autorisation, reproduction soumise à autorisation
Droits d'auteur : © Archives d'Abbadia/Académie des Sciences

Généalogie du document

Fonds d'appartenance : Archives du château d'Abbadia. Site d'Hendaye Nom du propriétaire du fonds : Académie des Sciences

Inventaire d'appartenance : Volume de copies de lettres C Référence inventaire d'appartenance : Volume de copies de lettres C

Détails sur le document

Référence : Volume de copies de lettres C, fol.246
Auteur : Antoine d'Abbadie
Description physique : Correspondance
Format du document : non renseigné
Langues du document :

Description du document

Présentation

Antoine d'Abbadie a rédigé cette lettre à l'attention du paysagiste Eugène Bühler le 5 avril 1853, au tout début de l'aménagement de sa propriété de la corniche basque. 

La présente missive évoque plusieurs sujets liés à l'aménagement de la propriété et au projet de sa demeure. Elle montre, d'une part, la réflexion menée au sujet de l'implantation de l'édifice, déjà envisagée au sommet de la colline d'Aragorri, en lieu et place d'une ferme existante, que d'Abbadie souhaite reconstruire ailleurs par commodité pour son personnel. Afin de permettre au paysagiste de définir l'orientation et l'emplacement de la demeure, d'Abbadie lui fournit les relevés angulaires, qu'il a effectué lui-même et qu'il récapitule dans une liste jointe, des principaux points et reliefs de l'environnement de sa propriété. Loin d'être anecdotiques, une partie de ces points devra par la suite être visible depuis l'observatoire du château pour les besoins des activités scientifiques.  

D'Abbadie aborde en outre l'étude des voies routières, relevant également de l'intervention de Bühler, qu'il souhaite aménager ou améliorer afin de rendre les accès de sa propriété plus confortables. Ce sujet s'intègre à la logique topographique et fonctionnelle de la propriété, tout comme l'échange de terrains avec le fermier de Nekatoenia, également évoqué, qui permettra au paysagiste de composer un plan d'aménagement le plus cohérent possible. 

Cette lettre constitue l'un des nombreux exemples des échanges épistolaires avec Bühler, lequel, hormis ses visites annuelles, demeura toujours à la disposition de d'Abbadie, qui relayait sur le terrain ses recommandations.

Transcription

Urrugne par Béhobie, 4 avril 1853

Monsieur,

vous trouverez ci-contre avec un peu plus de détails encore que vous ne l’aviez demandé, les directions des principaux objets visibles de ma maison de ferme près de l’Océan et sur la hauteur. Vous voyez qu’il y a un angle de 58 degrés entre le clocher de Fontarrabie et le cap au bout de montagne qui s’avance dans la mer.

Les gens d’ici se rendent chez moi en charrette par la route qui vient du côté de l’Est ou côté de Saint-Jean-de-Luz. Ils disent très [sic] que cette route a des pentes plus douces, et Benofort, l'ex-piqueur du Génie, est de cet avis. En prenant cette route, on voit beaucoup moins de Fontarrabie avant d'arriver chez moi. 

Faute d’ouvriers je n’ai pu faire qu’une petite portion de mon défrichement. Par la même raison mon bout de route n’est pas encore fait ce qui n’est pas un mal peut-être puisque vous avez encore à y relier le chemin d’approche, à moins que vous en préfériez le côté opposé.

Si vous êtes toujours d’avis que mon habitation devrait être au sommet de la colline là où est la ferme actuelle, j’aurai besoin de savoir où mettre la ferme nouvelle afin de renvoyer mes métayers du local où ils sont.

Mon voisin Nekatcho [Nekatoenia] a enfin consenti à échanger sa prairie (située près d’Aragorry et du côté de Fontarrabie) contre un terrain aux environs de sa maison. Je pense que vous aimeriez mieux que je cède un terrain de forme irrégulière et je pense bien faire d’attendre vos conseils à ce sujet.

Je resterai encore ici probablement un mois ou peut-être deux mois pour finir ma carte d'Abyssinie et par précaution je voudrais être averti huit jours d'avance du moment de votre arrivée dans les Basses Pyrénées.

Agréez l'assurance de ma considération distinguée.

Antoine d'Abbadie


Angles pris tout près du mur de la maison d’Aragorry du côté de Fontarrabie :

Bord Ouest du cap d’Aragorry................................................................................334° 30'
Bord Est idem.............................................................................................................0  40
Bout du rocher à la pointe de la montagne de Fontarrabie.......................................19  36
La maison Nekatcho est un peu à droite de la ligne précédente Feu fixe et tour du Figuier (en Espagne).................................................................................................29  52
Milieu du faubourg de Fontarrabie............................................................................67  40
Sommet de la montagne derrière Fontarrabie..........................................................73    8
Clocher de Fontarrabie.............................................................................................76  38
Un côté du col vu échappée de vue au-delà de Fontarrabie....................................77  50 
Autre bord de ce col..................................................................................................91  15
Mt Haya, ou montagne au trois pointes en Espagne.......................................;......125  33
 

Bibliographie

  • DELPECH V., Le château d'Abbadia à Hendaye: le monument idéal d'Antoine d'Abbadie, 3 volumes, thèse de doctorat d'Histoire de l'art, Université de Pau et des Pays de l'Adour, 2012.
  • DELPECH V., Le château d'Abbadia, enjeux culturels et touristiques de la restauration du parc, mémoire de Master 1 professionnel Ingénierie touristique, Université de Pau et des Pays de l'Adour, 2006.

Mot-clefs

Autres Documents numerisés du même inventaireAfficher

Voir égalementAfficher

Pour citer cette notice : Viviane Delpech, "Lettre à Eugène Bühler (1853)", in Ville d'Hendaye/DRAC Aquitaine, Archives d'Abbadia. Patrimoine du XIXe siècle [En ligne], mis en ligne 07/08/2014, consulté le 20/09/2020. URL : http://www.archives-abbadia.fr/notice_document_60.htm
Retour haut de page