Archives d'Abbadia - Notice de document numérisé : Portrait de Charles d'Abbadie d'Arrast
URL de la page : http://www.archives-abbadia.fr/notice_document_204.htm
Date d'impresssion : 15/11/2018
< Quitter la version imprimable
> Imprimer

Bouton A + Bouton A - Bouton R
logo
Chercheurs
Version imprimable
Notice de document numérisé

Aide
Aide notices document

Portrait de Charles d'Abbadie d'Arrast

Carte d'identité

Carte d'identité

Rubrique : Photothèque
Toponymie : Thème : Style : non renseigné
Période : Datation précise : non renseigné
Auteur de la notice : Viviane Delpech
Mise en ligne : 07/08/2014
Mise à jour : 29/07/2014
Droits de diffusion : Communication soumise à autorisation, reproduction soumise à autorisation
Droits d'auteur : © Bibliothèque nationale de France
Ressources externes

Ressources externes

Généalogie du document

Fonds d'appartenance : Estampes et photographies (BnF) Nom du propriétaire du fonds : Bibliothèque nationale de France

Inventaire d'appartenance : Recueil de portraits Référence inventaire d'appartenance : Recueil N-2

Détails sur le document

Référence : Recueil de portraits N-2
Auteur : Anonyme
Description physique : Lithographie
Format du document : non renseigné
Langues du document :

Description du document

Présentation

Ce portrait provient d'une lithographie, elle-même produite à l'appui d'un cliché photographique de la seconde moitié du XIXe siècle. Il représente le frère cadet d'Antoine d'Abbadie, Charles, qui fit adjoindre le toponyme "d'Arrast" à son patronyme à la fin de sa vie.

Né à Toulouse, Charles était allé chercher ses deux frères aînés en 1847 en Ethiopie en raison de l'inquiétude de leur mère. Installé au château d'Etchaux, à Saint-Etienne-de-Baïgorry, il épousa une jeune femme protestante, Marie Coulomb, et accepta, pour elle, d'élever leurs filles dans le protestantisme, ce qui fut à l'origine de sa rupture avec Antoine d'Abbadie. Son épouse se dévoua particulièrement pour la cause des femmes, tandis que son petit-fils, Harry (Henri), s'illustra en tant que cinéaste collaborateur de Charlie Chaplin.

A l'époque de cette prise de vue, les deux frères ne se fréquentaient plus depuis plusieurs années. Mais, avant cela, ils furent particulièrement proches, notamment parce qu'ils résidaient dans le même coin de France. Charles apporta, entre autres, son concours lors de la conception du jeu de balle de la ferme Aragorri. Décédé en 1902, il est inhumé dans le caveau des d'Abbadie, devenu d'Abbadie d'Arrast, au cimetière du Père-Lachaise, aux côtés de son père Arnauld-Michel et de ses filles. 

Bibliographie

  • DELPECH V., Le château d'Abbadia à Hendaye: le monument idéal d'Antoine d'Abbadie, 3 volumes, thèse de doctorat d'Histoire de l'art, Université de Pau et des Pays de l'Adour, 2012.

Autres sources

  • ABBADIE d'ARRAST M., DAVANT J.-L. (éd.), Causeries sur le Pays basque, la femme et l'enfant, Elkarlanean, Donostia-San Sebastian, 1998.

Mot-clefs

Autres Documents numerisés du même inventaireAfficher

Voir égalementAfficher

Pour citer cette notice : Viviane Delpech, "Portrait de Charles d'Abbadie d'Arrast", in Ville d'Hendaye/DRAC Aquitaine, Archives d'Abbadia. Patrimoine du XIXe siècle [En ligne], mis en ligne 07/08/2014, consulté le 15/11/2018. URL : http://www.archives-abbadia.fr/notice_document_204.htm
Retour haut de page