Archives d'Abbadia - Notice de document numérisé : Vierge à l'Enfant (Ethiopien)
URL de la page : http://www.archives-abbadia.fr/notice_document_177.htm
Date d'impresssion : 04/07/2022
< Quitter la version imprimable
> Imprimer

Bouton A + Bouton A - Bouton R
logo
Chercheurs
Version imprimable
Notice de document numérisé

Aide
Aide notices document

Vierge à l'Enfant (Ethiopien)

Carte d'identité

Carte d'identité

Rubrique : Iconothèque
Toponymie : Thème : Style : non renseigné
Période : Datation précise : non renseigné
Auteur de la notice : Viviane Delpech
Mise en ligne : 07/08/2014
Mise à jour : 07/08/2014
Droits de diffusion : Communication soumise à autorisation, reproduction soumise à autorisation
Droits d'auteur : © Bibliothèque nationale de France

Généalogie du document

Fonds d'appartenance : Manuscrits éthiopiens. Ethiopien d'Abbadie (BnF) Nom du propriétaire du fonds : Bibliothèque nationale de France

Inventaire d'appartenance : Ethiopien d'Abbadie 83 - Argânona dengel Référence inventaire d'appartenance : Ethiopien d'Abbadie 83

Détails sur le document

Référence : Ethiopien d'Abbadie 83 fol.1
Auteur : non renseigné
Description physique : Manuscrit.
Format du document : non renseigné
Langues du document :

Description du document

Présentation

Ce dessin tracé à l'encre, mais sans coloration aucune, figure de manière traditionnelle une vierge à l'enfant entourée de deux anges, qui croisent les mains sur le coeur en signe de dévotion. La vierge et son enfant, quant à eux, esquissent un geste de bénédiction avec leurs majeurs et leurs index. 

Le portrait provient d'un manuscrit intitulé Arganona Dengel, qui est consacré aux Louanges de la Vierge, écrit sous le règne du roi Iasu Ier à la fin du XVIIe siècle. Il fut rédigé à l'attention des membres de la famille royale qui étaient emprisonnés dans les geôles de Wibni. Le statut de ses destinataires explique l'extrême qualité du parchemin.

Son rédacteur était l'un des scribes les plus proches du roi qui, visiblement, pouvait se permettre un emploi du temps privilégié contenant, à la grande surprise d'Antoine d'Abbadie, des jours chômés. La calligraphie du manuscrit étonna beaucoup le savant basque en raison de sa taille "gigantesque", atteignant parfois quinze millimètres, ce qui empêchait toute correction et rendait immédiatement visible toute imperfection esthétique.

Le thème des louanges de Marie constituait aux XVIe et XVIIe siècles l'ouvrage fondamental et le guide spirituel que tout croyant éthiopien possédait.

Bibliographie

  • Ethiopian Icons, catalogue of the collection of the Institute of Ethiopian Studies, Addis Abeba University, Skira editore, 2000. 
  • ABBADIE A. (d’), Catalogue raisonné de manuscrits éthiopiens d'Antoine d'Abbadie, Imprimerie Impériale, Paris, 1859.
  • BOSC-TIESSE C., WION A., "Les manuscrits éthiopiens d'Antoine d'Abbadie à la Bibliothèque nationale de France. Collecte, copie et étude", in DERCOURT J. (dir.), Antoine d'Abbadie, de l'Abyssinie au Pays basque. Voyage d'une vie, Atlantica, Biarritz, 2010, p.77-116.
  • CHAINE M., Catalogue des manuscrits de la collection Antoine d’Abbadie, Leroux/Imprimerie nationale, Paris, 1912. 
  • CHOJNACKI (dir.), Ethiopia, the christian art of an african nation, Paedbody Museum of Salem, 1978. 

Mot-clefs

    non renseigné

Voir égalementAfficher

Pour citer cette notice : Viviane Delpech, "Vierge à l'Enfant (Ethiopien)", in Ville d'Hendaye/DRAC Aquitaine, Archives d'Abbadia. Patrimoine du XIXe siècle [En ligne], mis en ligne 07/08/2014, consulté le 04/07/2022. URL : http://www.archives-abbadia.fr/notice_document_177.htm
Retour haut de page